30 novembre 2011

* Exposition * Gaëlle Faure


Gaëlle Faure
Collages
du 9 au 11 décembre 2011,
18 rue de Jouy, Paris 4 ème.
Ouvert de 11h à 19h30.

Gaëlle Faure







Artiste : Gaëlle Faure | Gaelle Faure on ARTchipel.com (France)
Précis de chimie. Collage sur papier. Présenté sous un passe partout ivoire, format 24 x 30 cm buy >
Propriété privée. Collage numérique, numéroté et signé, imprimé sur du papier 300 gr, 21 x 29,7 cm buy >
L’échappée belle. Collage numérique, numéroté et signé, imprimé sur du papier 300 gr., 21 x 29,7 cm buy >
L’équilibriste. Collage sur papier Arches, 20 x 30 cm / sous un passe-partout blanc 30 x 40 cm buy >
Pompette. Collage sur papier aquarelle, 30 x 40 cm / sous un passe-partout blanc 40 x 50 cm buy >

• Parlez-nous de vous en quelques mots.
Mes parents sont sculpteurs, mon grand-père était un savant fou passionné d'archéologie, d'anatomie et collectionneur d'art. Très tôt, cet environnement familial me fait goûter à deux univers, l'un scientifique et l'autre artistique, dans lesquels je m'engouffre avec enthousiasme.

Mon parcours ne pouvait alors qu'être atypique : des études universitaires d'archéo-anthropologie me mènent curieusement à une formation de graphisme. Directrice artistique depuis plus de 10 ans, la création devient mon principal mode d'expression : photographie et collage me passionnent tandis que les meubles chinés trouvent entre mes mains une seconde vie.

• Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir artiste ?
Je n'ai jamais particulièrement cherché à devenir artiste, j'ai toujours aimé « bricoler », enfant j'aimais sculpter la terre, dessiner, créer des objets, mon parcours en histoire de l'art, archéo-anthropologie, photographie et graphisme a fait le reste ! Il m'a appris à m'exprimer par l'image et à me raconter des histoires.

• Quels est votre processus de travail, quelles techniques utilisez-vous ?
Rechercher des images à assembler est la première étape pour celui qui travaille le collage. J'affectionne donc tout particulièrement dénicher en brocante de vieux papiers, de petites images désuètes, des magazines des années 40-50, des photographies oubliées, des livres scientifiques trop abimés pour trouver lecteur… Des papiers d’art et des typographies « Letraset » complètent ces menus trésors.

Une fois amassés ces nombreux documents, il me suffit alors d’imaginer, assembler, construire, composer, marier les couleurs, jouer avec les matières, mais surtout de se s’inventer des histoires ! Chacune des images composant le futur collage est alors déchirée ou découpée patiemment au scalpel, puis collée.

• Parlez-nous un peu de vos habitudes de travail.
J'aime travailler au milieu d'un univers qui me ressemble, entourée de tous mes petits trésors, c'est donc chez moi que je travaille le mieux.

• Qu’est-ce qui vous inspire et provoque l’imagination chez vous?
Enormément de choses ! Mais plus particulièrement l'anatomie, les objets désuets, l'imagerie des années 40-50, un bois flotté trouvé sur la plage, les vieux livres scientifiques, les insectes, ma collection de disques vinyles....

• Vos œuvres sont-elles le reflet de votre personne ?
Sans aucun doute ! On y retrouve toute ma vie.

• L’adjectif qui vous caractérise le mieux ?
Curieuse

• Le mot que vous préférez ?
Miscellanées. Pour le joyeux bazar qu'il m'évoque.

(entretien avec l'artiste par ARTchipel, Nov-2011) 

28 novembre 2011

27 novembre 2011

Jérémy Naklé






Artiste : Jérémy Naklé (Germany)
Das Weiße Haus | The white house. Drawing with graphite and rubber, 29,7cm x 40cm (2009)
Coucher de soleil gris | Gray Sunset. Body of work - drawings with graphite and rubber / 29,7cm x 40cm (2008-2009)
Animal Catastrophe. Livre auto-édité en Avril 2010 à 150 exemplaires avec Marion Balac, 16 x 23 cm /82 pages en noir et blanc
• idem
• idem

ESPRIT / René Magritte

“Rien n'est confus, sauf l'esprit.”
- René Magritte (1898–1967, Belgium)

25 novembre 2011

Celi Lee








Artiste : Celi Lee | celileedrawing (China/UK)
• My little universe. Color pencil on paper
• Scar. Color pencil on paper
• In terms of madness. Pencil on paper
• When Coral Gets Dry (detail). Graphite on paper more here >
• Sea Drum. Mixed Media more here >
• An Unconscious Walk. Illustration, Live Performance (2011) more here >

[artist trouvé via septagonstudios]

23 novembre 2011

Corinne Jullien







Artiste : Corinne Jullien | Corinne Jullien on ARTchipel.com (b.1969, France)
Liés. Peinture sur papier avec éléments découpés (technique marqueterie), 50x50 cm buy >
Prudence. Acrylique sur papier, 21x21 cm buy >
Entre nous. Peinture sur papier avec éléments découpés (technique marqueterie), 50x50 cm buy >
On y va ? Acrylique et crayon sur papier, 21x21 cm buy >
Simple. Acrylique et crayon sur papier, 21x21 cm buy >
Branchages. Dessin sur papier, avec éléments découpés et cousus, 50x50 cm buy >

• Parlez-nous de vous en quelques mots.
Depuis toujours je peins, j'ai fait les Beaux-arts à Nîmes, je suis du sud, fille de paysans, j'ai vécu à la campagne.

Je vis aux Lilas, ville que j'adore, j'ai quitté Paris où je vivais depuis quinze ans, trop de bruit, trop de monde... Les Lilas, c'est ma campagne à Paris...

• Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir artiste ?
Je suis peintre par nécessité, c'est mon point d'équilibre. La peinture me centre, et me recentre, m'apaise, me nourrit, me pose, m'assoit, me libère, me grandit...

• Quel est votre processus de travail, quelles techniques utilisez-vous ?
Je travaille sur plusieurs toiles à la fois, des grands formats essentiellement, à l'acrylique dans un 1er temps, ce qui me permet les multi-couches et les transparences et à l'huile pour donner de la vigueur et de l'éclat, sur la couche finale.

Je peins comme l'archéologue qui fouille, une couche après l'autre, jusqu'à ce que surgisse le mystère que je suis venue creuser!!! Lorsqu'il apparaît, je le tiens, je ne le lâche plus, je pars alors à l'aventure, avec pour guide mon inconscient, assisté de mon imagination.

• Parlez-nous un peu de vos habitudes de travail. Quelles sont vos conditions idéales pour travailler ?
Ça ce serait de peindre 8h par jour, 5 jours sur 7, 8 toiles à la fois, dans un atelier de 50 mètres carrés, mais il faut accepter les contraintes matérielles, et en faire son allié...

Je peins de ce fait, par phases régulières, en ondulant entre les périodes de fastes et celles de régimes secs. Je peins jusqu'à plus soif, puis me repose pour vivre avec les autres et me recharger, imbibée de tout ce qui m'entoure, me nourrit et m'indispose.

• Qu’est-ce qui vous inspire et provoque l’imagination chez vous?
La part manquante.

• Vos œuvres sont-elles le reflet de votre personne ?
Oui incontestablement, le reflet de ma personnalité, la couleur de mes états d’âme.

• L’adjectif qui vous caractérise le mieux ?
Excessive

• Le mot que vous préférez ?
Le mot "juste".

(entretien avec l'artiste par ARTchipel, Nov-2011)